Bonjour ou bonsoir.



MON PETIT PLACARD SECRET
. Depuis un bon moment j'avais envie de montrer mes petits dessins et montages imaginés depuis les plus profondes cases excitées et hallucinées de mon esprit. Fantasme avec ou sans "S", selon comme ça vient me titiller... La fessée et quelques de ses multiples satellites en sont les thèmes principaux.

J'espère que vous prendrez plaisir à parcourir ce blog tout en rappelant que celui-ci est STRICTEMENT INTERDIT AUX MINEURS !

Petits trucs



A droite j'ai placé une
TABLE DES
MATIÈRES, elle vous permet de choisir des thèmes à visiter selon vos préférences.


.

dimanche 31 mars 2013

CHRONOLOGIE DU DESSIN








Comme je ne suis pas un bon technicien faute d'ailleurs de n'avoir jamais vraiment bosser sérieusement,  je fais très rarement un dessins sur un support dans son intégralité.
Un fois l'idée en tête, je fais d'abord les esquisses du ou des personnages, mais chacun séparément.
Une fois l'esquisse à peu près comme il il faut, je la reproduit au feutre sur sur papier calque pour en tracer que les traits qui me conviennent et je scanne ce calque vers un logiciel de retouche.

Heureusement qu'il y a de bons logiciels parce que ça me permet de bien reprendre mon dessin.
S'il y a plusieurs personnages, et bien je fais pareil pour chacun d'eux.




Et ensuite, toujours grâce au logiciel, j'assemble les personnages en les positionnant et les ajustant à l'échelle l'un par rapport à l'autre en supprimant les traits inutiles et parfois en modifiant l'angle d'une jambe ou autres, ou ajoutant un bras... Cela me permet aussi de retoucher les proportions des personnages avant de les fusionner définitivement.



Une fois mes personnages mariés, je les mets en couleurs, toujours grâce au logiciel.




S'il y a un décor à faire et bien je procède de la même façon.



Et une fois le décor en couleur et le point de lumière positionné, je place mes personnages dedans et j'ajoute les ombres.



On peut penser que mon utilisation d'un logiciel s'apparente à de la triche ; oui, sans doute car sans cette aide  le résultat serait certainement plus médiocre. Mais bon, que voulez-vous, je ne vais pas me priver de ce que m'offre l'informatique pour me gargariser d'être un vrai artiste ; être un faux me suffit largement.


Je ne garde jamais les esquisses de mes dessins, donc en général il ne me reste que le final numérisé. Comme je viens de faire des dessins récemment, j'en profite avant de jeter les esquisses, pour vous faire un exemple complet en 11 images. Il s'agit d'un dessin avec plusieurs personnages, ainsi vous comprendrez mieux comment j'opère.


1


2


3 : Bien entendu je fais plus d'esquisse que ce qui est présenté, il y en aurait de trop (beaucoup, même très beaucoup de ratées) alors je vous en montre seulement quelques unes.



4 et 5 Une fois les esquisses faites, je les recopie sur un papier calque en éliminant les plus gros défauts et en épurant le trait. Cependant, il reste encore un certain nombre d'erreurs et de traits en trop. Je scanne les calques pour les envoyer dans un logiciel de retouche afin d’affiner au mieux les personnages.


6 : Une fois les personnages à peu près comme je les voulais, je les mets en couleur.


8 : Ensuite je fais le décor qui est un vestiaire pour ce dessin ; je  le scanne également.


9 : Avec le logiciel, j'élimine tout ce qui me convient pas, je modifie et je mets en couleur le vestiaire.


10 :Je dessine quelques accessoires qui viendront meubler le vestiaire, je les scanne et les mets en couleur.


11 : Et pour finir, comme on le fait dans une maison de poupée, je place mes personnages et les accessoires en les redimensionnant les uns par rapport aux autres et au décor. Reste qu'à faire quelques modifications sur les personnages et les accessoires puis achever le dessin en y ajoutant les ombres.
Voilà !









Il m'arrive aussi de temps en temps de dessiner sans l'apport de logiciel de retouche. Une fois le dessin achevé, il est évident qu'il comporte un certain nombre de défauts. Ces dessins, je vais les mettre dans la rubrique "FAIT MAIN"



Il y a aussi le moment où je ne respecte plus les balises et je saute les barbelés pour laisser mon crayon aller aux vents tournants de mes envies. Ce n'est pas plus facile mais je me sens mieux dans cet univers déformé. Sans doute que le dessin devient plus proche de mon déséquilibre qui n'est point maladif, mais tout simplement une manière de m'exprimer qui me convient.




Je ne respecte plus rien, tension, symétrie, proportion, j'oublie tout !



Il m'arrive souvent de crayonner pendant un bon bout de temps sans réussir à faire ce que je veux au niveaux d'une attitude, d'un mouvement ou d'une position. Alors je prends modèle sur des photographies de mode, de sports, mais également sur des photos de sites fessées. L'esquisse au dessus à été faite d'après une photos d'un ancien catalogue de vente par correspondance très connu....  Ensuite je travaille sur cette base jusqu'à obtenir à peu près ce que je désire... La réussite n'est d'ailleurs pas toujours au rendez-vous et là je m’énerve et déchire beaucoup de papier (rire)




Je fais souvent beaucoup de gribouillis avant de trouver la formule qui me convient, mais parait-il que ça fait travailler les fabricants de papier, de gommes et de crayons.



Petite confidence, beaucoup d’esquisses ne resteront qu'au stade du crayonnage sans aucun autre avenir.





Voilà ce que ça donne quand j'ai décalqué une esquisse au feutre et que je l'ai scannée.



Voilà ce qu'elle devient une fois passée par le logiciel de retouche. Elle sera encore modifiée avec l'apport du deuxième personnage. Par exemple, la position du bras gauche n'est pas forcement à la bonne place donc il y a de forte chance que je sois obligé de bricoler encore. C'est souvent long et pour donner un ordre d'idée qui bien entendu ne concerne que moi, de la feuille blanche, jusqu'à la figure ci dessus, il s'est passé entre quatre et six heures et faudra ajouter à ça, l'esquisse du second personnage, son calque, sa modification sur écran, l'assemblage des deux protagonistes, encore des modifications : échelle, position des membres, direction d'un regard etc. Ensuite c'est la mise en couleur, puis la création du décor et la finition.
Un bon dessinateur torche le dessin en deux ou trois heures maxi ! Je dis ça ce n'est pas pour faire la course mais juste pour donner un ordre d'idée et surtout, pour dire aux amatrices et amateurs qui n'osent dessiner leurs petits fantasmes par manque d'un peu de technique et d'expérience, qu'il n'y a rien d'impossible. Quand on a le temps et que personne vous presse et on peu réaliser des dessins présentables. Alors je vous encourage, celles et ceux qui crayonnent un peu, à ne pas être bloqué par la technique ou le qu'en dira-t-on ; faites vous plaisir, passez du temps et aidez-vous des outils informatiques si c'est nécessaire.



Un petit supplément. Il arrive qu'il me soit trop compliqué de faire séparément les personnages, les accessoires et le décor sur une partie ou la totalité du dessins. Dans ce cas je suis bien obligé de composer un ensemble. Par exemple ce dessin de manège avec les participants.




Evidemment, les proportions ne sont pas bien respectées.



Mais en scannant le croquis je vais pouvoir fignoler un peu et corriger un certain nombre de défauts à l'écran.




Ce qui donne ça.



Voilà l'unique personnage qui va être dessiné à part et ajouté après au dessin primaire.
Il y aura également des spectateurs mais ceux-ci sont des personnages qui ont été réalisé pour d'autres dessins. je vais simplement les modifier pour en faire des silhouettes grisées et les incorporer dans le second plan. Vous pouvez voir le dessin achevé dans la rubrique "Petits jeux entre amis(es)".
Heureusement que les dessinateurs professionnels ne s'amusent pas à créer des bandes dessinées complètes avec la méthode que j'utilise, sinon les délais de sortie d'un album seraient multipliés par 20 ou 30. J'imagine la tête de l'éditeur.


















11 commentaires:

  1. Tu rigoles Mikounet ! Y a pas de triche ou de pas triche. Les dessinateurs, les paysagistes les architectes, même, tout le monde utilisait des calques ou des tables lumineuses avant même les logiciels. La dimension artistique est plus dans le résultat et dans le ressentiiiiiiiiiiii :p du 'regardeur' que dans la technique elle même. C'est là mon avis mais très certainement quelqu'un va venir dire le contraire. Passons le micro à quelqu'un ! ;D ! J'espère que je suis la première à faire un com sur ton nouveau blog comme ça tu m'offriras un Irish !

    COMMENTAIRE DE ELLIE du 01 avril 2013

    RépondreSupprimer
  2. Alors là. .. Je suis bien d'accord !
    (Sans vouloir faire mon canaillou)

    C'est le résultat qui compte et ton travail et vraiment nikel ! Un vrai boulot d'illustrateurs !
    Chapeau l'artiste. ..

    Merci de nous dévoiler tes trucs et astuces et de nous partager toutes tes ptites oeuvres ;)


    (Mais euh... T'as trop grande modestie devrais te valloir une bonne déculottée ! :-P )

    RépondreSupprimer
  3. Ohhhh comme je suis contente de retrouver les dessins de notre artiste préféré ici :-D
    Bravo Mikounet ! J'adoooooore !!!

    Héhé, ici, je peux y aller quand je veux nananère ! :-D

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien ce que je pensais : vous êtes plus fort que votre modestie ne vous permet de le dire...
    Peu me chaut vos fantaisies avec photoshop ou autre logiciel; je vois vos crobards, et ça, ce n'est pas l'ordinateur qui les fait.
    Certains de vos encrages en ligne claire font penser à Jacques Martin...
    Ce qui m'étonne, c'est qu'avec ce système d'ajouter personnages et accessoires successivement, vous parveniez toujours à avoir de justes perspectives... Chapeau !...

    Bon, j'aurais trois choses à vous proposer. La première, c'est un irish; j'aimerais parler des deux autres en privé, mais je ne sais pas comment vous joindre. Envoyez-moi un mot si cela vous agrée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mike !

      Je profite de ce Post pour te demander auprès de quel fournisseur de logiciel de graphisme t'es tu adressé pour l'obtenir ?
      Le résultat confirme ce que Mr Waldo dit très justement : la ligne claire (comme Hergé) .
      Question, album de BD, oui, les personnages dans leurs traits se rapprochent de J. Martin. As tu lu l'un de ses albums : "Alix et les légions perdues" ? je l'avais lu en forme de feuilleton. Super. Sur ce bon WE. Peter Pan.

      Supprimer
    2. le logiciel qui me permet de retoucher, mettre en place les différents éléments et personnages puis de mettre en couleur est tout simplement Photoshop.

      Supprimer
    3. Merci baucoup Mike et bon WE . Peter Pan

      Supprimer
  5. T'inquiète on va te relever, Mike. Waldo ne mange pas les petits garçons... :)

    RépondreSupprimer
  6. Et bien me voici revenu au début... J'ai tout relu...

    Et je termine par ces conseils qui m'encouragent à essayer, mais me découragent en même temps : 5 à6 heures pour un dessin ? C'est beaucoup pour un cossard dans mon genre...

    Sinon, ton blog a une bien jolie date de naissance !!!
    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était le temps que je mettais quand j'ai commencé le blog. Manque d'entrainement parce que je suis un gros flemmard. Aujourd'hui, avec moins de la moitié de ce temps, j'y arrive.... Enfin tout dépend aussi de la complexité du dessin et s'il est colorié avec l'aide du logiciel ou fait à la main.

      Supprimer