Bonjour ou bonsoir.



MON PETIT PLACARD SECRET
. Depuis un bon moment j'avais envie de montrer mes petits dessins et montages imaginés depuis les plus profondes cases excitées et hallucinées de mon esprit. Fantasme avec ou sans "S", selon comme ça vient me titiller... La fessée et quelques de ses multiples satellites en sont les thèmes principaux.

J'espère que vous prendrez plaisir à parcourir ce blog tout en rappelant que celui-ci est STRICTEMENT INTERDIT AUX MINEURS !

Petits trucs



A droite j'ai placé une
TABLE DES
MATIÈRES, elle vous permet de choisir des thèmes à visiter selon vos préférences.


.

mardi 21 avril 2015

LA FESSE DES VILLES ET LA FESSE DES CHAMPS




Autrefois la fesse des villes
Invita la fesse des champs,
D’une façon un peu virile,
A des soufflets vivifiants.



Par une main de Turquie
Les coups seront mis.
Je laisse à penser la vie
Que firent ces deux amies.

Les claques furent fortes honnêtes ;
Rien ne manquait aux fesses teintes ;
Mais malandrin troubla la fête
Voyeur supposé de l’arrière train.

A la porte de la salle
Ils entendirent un rire ;
La fesse de ville détale ;
Sa camarade chavire.



Le voyeur cesse et se retire ;
Fesse des champs frustrée
Fesse des villes de dire
« Achevons notre fessée. »

«  C’est assez, dit la rustique ;
Demain vous viendrez chez moi,
Ce n’est pas que je me pique
De vos fessées de roi :

Mais rien ne vient m’interrompre ;
Je suis fessé tout à loisir.
Adieu donc, fi du plaisir
Qu’un voyeur peut corrompre ! »





Mike, d’après J de La Fontaine.

15 commentaires:

  1. Bonjour Mike,

    Belle adaptation. Et l'illustration est surréaliste. Bravo. Voilà qui tranche .
    Peter Pan.

    RépondreSupprimer
  2. Ahahaha ! Complètement surréaliste !!!! Du jamais lu jamais vu ! :-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les "Contes à rebours" ça ferait un bon recueil... Moi j'dis ça mais j'ai rien dit.

      Supprimer
  3. Ah ah !... Les fables de l'oncle Mike !... J'adore ton décor, bizarre à force d'être apparemment normal !...
    Et les culs sur pattes, j'en aurais bien un ou deux chez moi, comme animaux familiers, qu'on peut caresser en regardant un film, qu'on doit gronder s'ils s'oublient sur le tapis...
    Ça mange quoi ?... Des croquettes pour cul ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahaha ! ben à vrai dire je ne sais pas ce que ça mange. peut-être que ça broute.... Ou alors de la saucisse !
      Ho oui, j'imagine bien ces culs sur pattes comme bestioles de compagnie. En revanche, je m'inquiète de savoir comment ils s'expriment.

      Supprimer
  4. Ça bouffe n'importe quoi: des suppos, des thermomètres, des canules... ainsi que tout ce q'un monsieur un peu inspiré irait leur glisser dans le... enfin la...
    Pour l'expression... disons que c'est assez calme, sauf les jours de grand vent.
    J'deviens poètesse mwa, trop contente!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et notre Huyana qui, en plus, sait comment traiter les culs à pattes !...

      Supprimer
  5. Génial! Bravo et merci. J'espère que vous allez continuer ce travail sur les fables de La Fontaine! Je pense bien sûr à la pauvre cigale punie par la fourmi pour sa frivolité pendant l'été, mais aussi pourquoi pas à la laitière Perrette légère et court vêtue... en grand danger d'être battue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement dans mes projets, mais c'est aussi selon mon humeur du moment. je sais, sont tous comme ça les petits artistes, ils font ce qu'ils veulent quand ils veulent alors que des milliers de fans attendent, que dis-je, des millions, voire des milliards.
      Vais-je faire un efforts ?

      Supprimer
  6. Allez ! ... Attention quand même à ne pas être obligé de renouveler votre stock de chaussures. Votre pointure est en hausse! :)

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup non seulement les dessins parfaitement adpt, mais aussi le texte. Bravoc'est du grand Mike

    Saskwash

    RépondreSupprimer