Bonjour ou bonsoir.



MON PETIT PLACARD SECRET
. Depuis un bon moment j'avais envie de montrer mes petits dessins et montages imaginés depuis les plus profondes cases excitées et hallucinées de mon esprit. Fantasme avec ou sans "S", selon comme ça vient me titiller... La fessée et quelques de ses multiples satellites en sont les thèmes principaux.

J'espère que vous prendrez plaisir à parcourir ce blog tout en rappelant que celui-ci est STRICTEMENT INTERDIT AUX MINEURS !

Petits trucs



A droite j'ai placé une
TABLE DES
MATIÈRES, elle vous permet de choisir des thèmes à visiter selon vos préférences.


.

dimanche 19 mars 2017

PRÉVENIR C'EST GUÉRIR.

Nous savons tous, sans être de Marseille, qu’une vilaine fille mérite la fessée. Cependant, j’ai remarqué, qu’une fois la belle rossée, elle ne reste sage qu’un moment relativement court. 

  

C’est une particularité des vilaines filles. Alors, je me demande s’il faut attendre qu’elle soit vilaine pour lui administrer une bonne fessée, ou, la lui administrer régulièrement, à intervalle qui reste à définir, sans autre justificatif que sa particularité est d’être vilaine, 

  

et donc, que sa faute est permanente. A défaut d’être punitif, les fessées seraient préventives.

   

12 commentaires:

  1. Les frappes préventives... ça me rappelle quelque chose!
    Il s'agit même de prévention renforcée, en l'occurrence : on dirait qu'il a fallu se mettre à deux pour convaincre la vilaine demoiselle du bien-fondé des arguments avancés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, c'est qu'elles se défendent les vilaines. Tssss !

      Supprimer
    2. Bonsoir Mike,

      Mais par tous les Saints, de quelle impertinence cette demoiselle s'est-elle rendue coupable pour mériter une fessée aussi claquante administrée en duo ??? Mazette ! quelle fessée !!!!
      Peter'

      Supprimer
  2. Je crois que Jacques Serguine serait tout à fait d'accord avec vous.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Les subtilités de la langue Française. "Je te préviens je vais te guérir." ou "Je vais te guérir , je te préviens."

      Supprimer
  4. Je me sens comme un vocation de guérisseur là , tout d'un coup....
    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu sorcier, un peu gourou, m'oui, je te vois bien dans ce rôle.

      Supprimer
  5. N'est-ce pas valable aussi pour les vilains garçons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'existe pas les vilains garçons, j'en suis la preuve.

      Supprimer