Bonjour ou bonsoir.



MON PETIT PLACARD SECRET
. Depuis un bon moment j'avais envie de montrer mes petits dessins et montages imaginés depuis les plus profondes cases excitées et hallucinées de mon esprit. Fantasme avec ou sans "S", selon comme ça vient me titiller... La fessée et quelques de ses multiples satellites en sont les thèmes principaux.

J'espère que vous prendrez plaisir à parcourir ce blog tout en rappelant que celui-ci est STRICTEMENT INTERDIT AUX MINEURS !

Petits trucs



A droite j'ai placé une
TABLE DES
MATIÈRES, elle vous permet de choisir des thèmes à visiter selon vos préférences.


.

vendredi 31 mai 2013

RENCONTRE AVEC UN SOUHAIT



J’ai un bon moment hésité avant de narrer cette rencontre, mais pourquoi s’en cacher après tout.

C’était un mardi de Mai 2013 que je me pointais aux commandes de ma moto devant le château de Vincennes. Beau décor pour un rendez-vous mais pas assez prestigieux car, c’est bien celui qui m’attendait qui faisait de l’ombre aux remparts. Vision certes personnelle, mais pour moi, ce lieu n’avait rien vécu d’aussi grand depuis Saint-Louis rendant la justice sous son chêne. En ce jours, il ne pleut même pas, c’est vous dire que même les éléments font du léger et ils ont intérêt. NON MAIS SANS BLAGUE !

Imaginez que durant des années, celui qui a fait mainte fois vibrer mes sens par ses dessins, était là et il l’était pour moi. Waldo en personne, oui, oui, j’ai bien annoncé WALDO !
Je vous vois derrière votre écran tirant une langue de trois pieds de long et bavant de jalousie. Je comprends ça, à votre place je serais dans le même état.

Pourquoi moi et pas vous, hé, hé, hé ! C’est sans doute parce que vous ne connaissez pas Ellie (tant pis pour vous) qui fut pour cette rencontre, une intermédiaire zélée. Ellie elle est comme ça, elle aime faire plaisir et quand elle fait plaisir, ce n’est jamais dans la demi-mesure. La belle aussi devait être présente à mon arrivée, mais la coquine était en retard et suspicieux que je suis, je soupçonne la provocation.

N’empêche qu’elle ne soit pas encore présente ne m’arrangeait pas du tout, ben oui, parce que moi je suis du genre à perdre les pédales et pour moi Waldo c’était comme le graal, inaccessible au commun des mortels.

Absence d’Ellie sur les lieux, c’est donc lui qui me repère et vient à moi et pour la bonne raison, est que cette chère Ellie avait un peu instruit le l’artiste de ma silhouette et surtout de ma moto. Pour tout vous dire, c’est le genre de machine qui ne coure, ou disons plutôt, qui ne roule pas les rues.

Halala, il m’aborde et moi je fais le gars décontracté, pas trop impressionné, mais je peux vous dire qu’à l’intérieur, c’est la panique. Imaginez : vous avez fait une grosse foire avec vos copines et copains en l’absence de vos parents et que ces derniers rentrent plus tôt que prévu, donc avant d’avoir rangé le gros bordel dans la baraque. Et bien c’est un peu pareil dans ma tête, ça va dans tous les coins sans savoir vraiment quoi faire, quoi dire ou ne pas dire.

Bon, le Mike il a l’habitude de son petit handicap et depuis le temps, il le dompte avec plus ou moins de bonheur. Il dissimule tant bien que mal les nœuds de son estomac et la panique qui règne dans sa boîte crânienne. J’ai une méthode bien simple, je ferme toutes les issues de secours et je me démerde à assurer la voltige sans filet.

Sur un banc libre, on se pose et on discute d’un tas de choses, ça va la tension redescend par ce que Waldo, ben ce n’est pas le genre à vous prendre de haut et il me met de suite à l’aise. Cinéma, BD, textes, dessins, politique, on parle de tout

La belle Ellie arrive, mais déjà la rencontre est consommée, tout vas bien et même si j’ai toujours encore aujourd’hui, le sentiment d’avoir vécu un moment exceptionnel, croyez qu’il fut avant tout amical et bon enfant. Waldo, c’est comme vous et moi, sauf que c’est Waldo.

Ben voilà, Tous trois nous avons poursuivit au restaurant, puis terminé ce bel après midi, confortablement installés en dégustant quelques Irish Coffée.



Ce jour là, j’ai rencontré un souhait.



Une petite galerie de dessins de WALDO.



J'aime beaucoup celui là, il y a quelques chose de coquin dans le regard de la fille que j’interprète comme une invitation à celui qui regarde l'image plutôt qu'à celui qui est dans l'image. Et puis, un mini short comme celui là, ça me fait craquer.



Même pas besoin de déculotter, c'est ce que j'appelle du "prêt à fesser"




Pour le constat, il y aura des témoins



Un cadrage serré, mais qui montre l'essentiel.



Grosses émotions



Une petite série humour, Waldo n'en manque pas









Je ne sais pas pourquoi, mais ce dessin me fait penser à quelqu'un, peut-être se reconnaîtra-t-elle.



Faut voir... ça demande réflexion !



Un vœux universel













10 commentaires:

  1. Franchement, Mike, je n'imaginais pas vous mettre dans un tel état de trouble !...
    J'ai ressenti un peu ça voici longtemps, quand j'ai rencontré Raymond Poïvet, idole de ma jeunesse, immortel dessinateur -entre autres- des "Pionniers de l'Espérance", une des premières BD de SF française haut de gamme publiée par le journal "Vaillant"... Il m'a carrément invité chez lui, une vieille belle maison dans un bled paumé de l'Eure-et-Loire où il vivait avec son épouse, et on s'est piqué la ruche avec du cidre qu'il fabriquait lui-même en parlant de dessin !...
    Mais c'était Monsieur Poïvet. Je ne peux pas me considérer à ce niveau, même si quelques habitués des forums m'on carrément remercié de leur avoir procuré leurs premiers émois "pervers"...

    Je parle de ça parce qu'on a évoqué "Vaillant" et des artistes qui y travaillèrent, lors de notre rencontre de Vincennes.

    J'ai eu aussi grand plaisir à cet après midi, car il n'est pas si évident de rencontrer quelqu'un avec qui les atomes s'accrochent sans effort, sur des sujets aussi variés que le cinoche, la musique, la BD, la cuisine, les errances du pouvoir...
    On se reverra à mon prochain séjour à Montreuil.

    J'apprécie la bannière (ça manquait) et votre nouvelle présentation... Très bien ! Joli travail.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que puis-je rajouter ?

      - Mais rien Mike, ferme-la !

      Supprimer
  2. C'est vrai que je n'étais pas très, très, à l'heure, mais je suivais les opérations de loin.

    - Allo ? Je vais être en retard, un peu, Waldo, mais le grand Mike gare toujours ça super bécane làààà.... Vous ne pouvez pas le rater. Asseyez vous sur un banc à coté et faites connaissance, en m'attendant (c'est moi qui commande, sinon tout fou le camp !)

    Je savais que je ne les retrouverais pas en train de se battre comme des chiffonniers, trop de goûts et de points communs ... Sauf le coté du manche... Et la taille, aussi ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Ah la la que d'émotions !

    Jolie sélection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ces histoires d'amitiés viriles naissantes, tiens. J'irais bien de ma ch'tite larme si j'en avais encore en réserve! Mais par contre... Hem... Non, pour ma part, je ne bave pas de jalousie, sans savoir trop pourquoi... Ou plutôt si; je bave un peu: moi aussi je veux rencontrer Ellie!

      Supprimer
    2. Chère Latis.
      Il ne s'agit pas de baver, loin de là. Une bonne pâtisserie me fait baver mais en dehors de ça...

      Imaginez que nous connaissons tous à travers nos vies des gens, artistes, que ce soit dans n'importe quel domaine de la création, on aime, voir on admire ce qu'ils font parce que ça correspond à un certain nombre de choses qui nous font vibrer. On ne les connait qu'à travers ce qu'ils nous montrent et en général, on n'en rencontre jamais de manière approchée à moins qu'ils soit de la famille. Pour beaucoup, on ne met même pas un visage dessus.
      Et puis un jour, L'un de ceux-là, vous dit par l'intermédiaire du net, qu'il aimerait vous rencontrer et une de vos amies organise un peu le départ. Moi ça me fait rêver et j'arrive assez facilement à croire aux contes de fée.
      Waldo ne représente pas un dieu, simplement un artiste qui à travers ses dessins a illustré une partie de ma vie et engendré des émotions. Il n'est pas le seul, mais il est de ceux là. Peut-être un jour j'en rencontrerai d'autres...
      Moi je suis comme un enfant à qui le père Noël donne rendez-vous.

      Si un jour je vous rencontre Latis, j'aurais collé au fond de mes pupilles ce magnifique dessin que vous avez fait et qui a été publié sur votre carte blanche. Vous ne serez pas moins que Waldo, vous serez Latis et moi j'aurai rencontré l'auteur du dessin et je serai content.

      En ce qui concerne Ellie, je pense qu'il ne vous sera pas bien difficile de la rencontrer. Tiens je vous donne un petit truc, parlez-lui d'Irish Coffee. Chuuuttt, ne dites pas que c'est moi qui vous l'ait dit. Promis ?

      Supprimer
  4. Gday! I hope you do not mind but I decided to post
    your site: http://www.blogger.com/comment.g?
    blogID=8630178365524986506&postID=1860633459565623281 to my internet directory
    website. I used, "Blogger: placardemike" as your website headline.
    I hope this is okay with you. If perhaps you'd like me to change the title or perhaps remove it entirely, contact me at markushacker@arcor.de. Thank you so much.

    my web blog: Read Alot more

    RépondreSupprimer
  5. Beautiful spanking drawings. Thank you for showing them to us.

    RépondreSupprimer