Bonjour ou bonsoir.



MON PETIT PLACARD SECRET
. Depuis un bon moment j'avais envie de montrer mes petits dessins et montages imaginés depuis les plus profondes cases excitées et hallucinées de mon esprit. Fantasme avec ou sans "S", selon comme ça vient me titiller... La fessée et quelques de ses multiples satellites en sont les thèmes principaux.

J'espère que vous prendrez plaisir à parcourir ce blog tout en rappelant que celui-ci est STRICTEMENT INTERDIT AUX MINEURS !

Petits trucs



A droite j'ai placé une
TABLE DES
MATIÈRES, elle vous permet de choisir des thèmes à visiter selon vos préférences.


.

samedi 29 octobre 2016

DE EST A AVOIR



Quelle exclamation, quelle exaspération, quelle révolte, auraient, en regardant cette série de photographies,



 certaines ou certains d’entre les humains ? J’entends, toute jeunette qu’elle est, qu’elle n’est plus en âge d’être punie de la sorte, sans doute en raison, qu’il convient que la fessée soit réservée aux fessiers des enfants, comme une convenance, celle du droit de châtier physiquement les plus vulnérables. Mais, je me dois, à ces culs bénis par une chasse d’eau mal réglée, à celles et ceux qui râlent en oral la morale, du moins celle qui couvre d’un voile immaculé, le noir qu’ils dissimulent, quelques lignes.

Témoin de la fessée, je le fus, ainsi que du pourquoi, et, pourtant humainement sensible, je ne suis point intervenu en faveur de la belle adulte afin de lui éviter cette dégradante sentence, d’autant plus, qu’elle fut administrée devant témoins. Lâcheté ? Point du tout ! Excitation ? J’avoue que j’en étais titillé et croyez qu’elle m’était agréable. 



Cependant, une irritation érectile ne pourrait justifier à elle seule, de claquer un cul, si avenant soit-il. Il est évident, que si l’injustice était de mise ce jour-là, à la barre, j’aurais témoigné en faveur de l’accusée.
Qu’entends-je au fond ? Que la fessée déculottée est une punition avilissante ! Certes, j’en conviens, elle l’est. Ajoutez, mesdames et Messieurs les bien-pensants, qu’en plus de l’humiliation, la fessée fait mal. Remarquez, en passant, ou repassant, que c’est justement dans le cahier des charges de la fessée.



Donc, preuve photographique à l’appui, la victime subit un châtiment dégradant et douloureux devant témoins. De toute évidence, les protagonistes mériteraient de se retrouver au pénal. Mais pour causer à monsieur le juge, faut-il que soit déposée une plainte de la victime, et, suite à ce cuisant épisode, il n’y eut point de procès-verbal et si, main courante il y eut, l’unique fut celle du bourreau sur la croupe de la suppliciée.


Aurait-elle eu peur des représailles ? Pas le moins du monde et la raison est très simple. Je me doute que je vais encore choquer les quelques qui, les mains jointes, regardent vers le plafond, sans doute de peur que le ciel ne leur tombe sur la tête. Alors voilà, en premier, la jeunette avait mérité une sanction. D’accord, elle aurait pu être privée de dessert, de télé, ou simplement engueulé, mais grande aurait été sa frustration. Pourquoi ? Mais tout simplement parce que pour la belle, ne pas être punie par la fessée aurait été la pire des tortures.



 Comprenez-vous, que l’humiliation d’être fessée cul nu devant témoin et ses fesses offertes aux torrides claques, lui procure du plaisir et parfois, la jouissance. 
D’ailleurs, si vous pensiez le contraire, vous ne seriez pas entrés sur ce blog.

26 commentaires:

  1. La meuf en chaussettes (parce qu'elle file tous ses collants dans ses bottines) et le gars en jean-chaussette-tong... La fessée du dimanche, mon pote ! :-p :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souviens plus quel jour c'était, mais pourquoi pas dimanche... Oui c'est bien le dimanche, ça occupe bien plus sainement que de regarder la télé.

      Supprimer
  2. Oh... Qu'importe le haillon, pourvu que l'on se fesse!

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Mike,

    Je vois la scène d'ici :
    A tous les coups, elle s'est glissée sans bruit dans votre bureau. Elle a attendu, la vilaine, bien cachée dans la penderie, que vous repreniez votre travail après une pause bien méritée,
    Et c'est alors qu'elle a bondi, telle une gazelle derrière vous et tac touche "Echap" . Et foutu, tout le travail d'encrage et de couleur à la palette graphique !!!
    Elle vous a fait un pied de nez du genre " T'es pas cap' de m'en flanquer une !" . Mais pas de pot, elle a glissé sur le parquet et... voilà la récompense en images !! Et toc ! Non mais c'est qui le chef, ici ??? M'enfin !!!
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ben non, pas d'ordi ni te tablette graphique dans cette histoire. Si je me souviens bien, c'était une histoire d'eau... Si, si, véridique !

      Supprimer
  4. Punaise, ça c'est de la tong de compétition !!! :D
    Vous cliquez sur une photo et vous faites rouler la molette c'est trop chouette ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La molette, ça me rappelle le dentiste.

      Supprimer
    2. Aussi la clef, aussi la mi... Ben oui, la mimolette !

      Supprimer
    3. -"Je me présente l'ami Molette de Flandre.
      - Enchanté.
      - Sympa, l'ami Molette. Mais faut pas oublier de lui rendre sa clé de sol à l'ami ! Très utile pour faire des gammes"
      Ha Ha Ha !!! Je ris.
      Peter Pan

      Supprimer
  5. Ah mais moi, je suis entré tout à fait par hasard! C'est vrai, quoi ! "De est à avoir", je m'attendais à un bel article sur la didactique de la conjugaison des auxiliaires... Bon , de la conjugaison, il y en a! ... Et peut-être un peu de didactique aussi, en cherchant bien. Finalement, j'ai bien fait de passer par le placard de Mike!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le placard c'est à-voir, puisqu'il n'est pas encore à l'ouest, donc il est.

      Supprimer
  6. Bonsoir à vous...

    Vous êtes passé par le placard de Mike ??? J'ignorais qu'il y avait un double fond !!! La prochaine fois, j'y penserais.
    Peter Pan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention au double fond, car une fois j'y suis entré éméché, et bien il y avait un double fond au double fond.

      Supprimer
    2. Bonsoir Mike,

      La prochaine fois, fais gaffe, quant même. C'est pas le moment. A moins de deux mois de Noël...
      Peter Pan

      Supprimer
  7. Comment peuJe passe souvent par le placard de Mike et je ne suis jamais deçue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passez, repassez Anonyme ! J'y laisserai quelques chemises froissées.

      Supprimer
  8. Pas très douée en repassage!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais su repasser... Enfin s'il y a des amatrices ou amateurs de chemises, de pantalons, de cravates, de chemisiers, de pyjama etc. multi-plissés, ça j'y arrive bien.

      Supprimer
  9. Nul doute que la petiote fut correctement fessée et que si d'aventure, elle venait à porter plainte, ce serait pour ne pas avoir eu les fesses suffisamment rouges.

    RépondreSupprimer
  10. Je suis vraiment en retard mais c'est une joie de voir ces photos; si mes souvenirs sont bons, c'était effectivement une histoire d'eau. ^^
    Est-ce qu'elle irait se plaindre? Sûrement, si ça peut lui apporter une autre punition et devant un public encore plus large. :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, elle n'irait certainement pas se plaindre, la punition était justifiée... Et encore, je trouvais le fesseur un peu mou.

      Supprimer
    2. Faudrait voir l’après vente.
      Pour les fessées de mauvaise qualité une fessée exceptionnelle est garantie.

      Supprimer